Culture for Citizenship - Join in!



Think Green
A project by

Emna Sammari
Marwa Belgacem
Olfa Ben Achour



Table ronde
« Vers une Constitution Verte »

organisé en partenariat avec
Club Oxygène

Le 18 avril à partir de 15h


A la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de Tunis

affiche







Photographie Mohamed Adnen Ben Haj Yahia


Le but de cette table ronde est de réfléchir comment garantir une qualité optimale de l'environnement en tant que droit humain fondamental dans la constitution.

En effet, L’environnement ; à l’instar de plusieurs sujets, a été longtemps utilisé comme indice du « modernisme »  de l’ancien régime et comme un élément fondamental de son image de marque auprès de la communauté internationale. Ce maniement « malhonnête » de ce  droit fondamental a créé une  certaine rupture entre la société et la question environnementale qui en voit un autre champ de la corruption du régime déchu. La conscience environnementale a été ainsi limitée à un nombre restreint de citoyens. 
Ainsi, une bonne reconnaissance d’un droit à l’environnement serait, semble-t-elle, une occasion pour revoir la conception sociale de la question environnementale et permettrait de créer les conditions favorables à une modification des comportements qui seraient plus respectueux de l’environnement.
Ainsi, se demander sur le lien entre le social et l’environnement semble pertinent ; un lien qui passe certainement par le biais de la conception d’une certaine communication environnementale. Ainsi serait l’objet de l’intervention de la sociologue, Professeur Awatef Mabrouk.
D’une autre part, il n’est pas moins pertinent d’examiner la question à la lumière d’une expérience comparée significative, aussi substantiel que pratique : l’expérience française en matière de constitutionnalisation d’un droit à l’environnement. Ainsi serait l’objet de l’intervention du Doyen Michel Prieur, une illustre personnalité et un grand nom dans le domaine du Droit de l’environnement.
Une initiative citoyenne tunisienne récente et aussi impressionnante  en matière de constitutionnalisation d’un droit à l’environnement fera elle-aussi partie du programme de notre table ronde. Il nous en parlera Professeur Mounir Majdoub, membre du groupe Eco-Constitution, un collectif d’indépendants qui ont décidé, en tant que frange de la société civile déterminée à intervenir positivement sur le cours des événements, de défendre le respect du droit à un  environnement sain et équilibré dans la jeune démocratie tunisienne.
Le mot d’ouverture de la table ronde, sera assuré par le Doyen Mohamed Larbi Fadhel Moussa, professeur, Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de Tunis et membre de l’Assemblée Nationale Constituante et l’animation du débat sera assurée par Docteur Wahid Ferchichi, docteur en Droit, professeur à la faculté des sciences juridiques politiques et sociales de Tunis et à  l’Institut Supérieur des Etudes Juridiques et Politiques de Kairouan et président de l’Association Tunisienne de Défense des libertés individuelles. En effet, les deux professeurs ont toujours milité pour une reconnaissance effective d’un droit à l’environnement, aussi bien sur le plan législatif (la contribution à l’élaboration des codes de l’environnement, code des eaux…) qu’au niveau de la Constitution ; ainsi que leur contribution, via leur qualité scientifique à la diffusion d’une culture environnementale et la reconnaissance du droit de l’environnement comme élément principal de la formation académique des étudiants en Tunisie.
 

 
Programme :

15h00 : Allocution d’ouverture/ Doyen Mohamed Larbi Fadhel Moussa,professeur, Doyen de la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de Tunis et membre de l’Assemblée Nationale Constituante

15h25 : Avant Propos / Professeur Awatef Mabrouk, sociologue, facilitatrice et modératrice internationale, membre de l’association de sociologie tunisienne et membre fondatrice de plusieurs ONG et réseaux d’appui au développement régional et local.

15h45 : Etat des lieux / Mlle Maroua Belgacem, Etudiante chercheuse en Droit de l’environnement et de l’aménagement des espaces à la faculté des sciences juridiques et sociales de Tunis.

16h00 : Aperçu de l’expérience française en matière de constitutionnalisation d’un droit de l’Homme à l’environnement / Doyen Michel Prieur, Professeur agrégé en Droit public,  doyen honoraire de la Faculté de droit de Limoges, fondateur et président du CRIDEAU (Centre de recherche interdisciplinaire de Droit de l’environnement, de l’aménagement et de l’urbanisme), fondateur de la Revue  Juridique de l'environnement  et de la Revue Européenne de Droit de l'Environnement et consultant auprès de plusieurs organisation internationales (FAO- UICN- Banque Mondiale- Conseil de l’Europe…)

16h25 : le rôle de la société civile dans la promotion d’un droit de l’Homme à l’environnement/ Professeur Mounir Majdoub, Economiste planificateur de formation, au début dans la fonction publique, puis en tant qu’expert consultant auprès d’organisations internationales et nationales. Actuellement expert senior en politiques de l’environnement auprès de la GIZ.

16h55 : pause café

17h 10 : Débat/ Animé par Professeur Wahid Ferchichi, docteur en Droit, professeur à la faculté des sciences juridiques politiques et sociales de Tunis et à l’Institut Supérieur des Etudes Juridiques et Politiques de Kairouan et président de l’Association Tunisienne de Défense des libertés individuelles.

17h50 : Synthèse et clôture/ Professeur Wahid Ferchichi.